Vers une évolution du modèle d’abonnement

Un exemple qui permet de passer du modèle d’abonnement à un modèle de prestation de service.

« Par exemple, en 2007 l’Institut Max Planck a arrêté son abonnement au revues de Springer en signe de protestation du coût trop élevé. Mais un an plus tard l’Institut s’est réabonné après avoir négocié une période d’essai « expérimentale », un confus mélange de libre accès et de modèles d’abonnement avec Springer (ils se murmurent que se sont les chercheurs eux-mêmes qui souhaitaient continuer à accéder aux revues). En vertu de l’accord, tous les auteurs de Max Planck ont accédé à 1200 revues et ont vu les coûts supprimés par le programme « choix libre » de Springer « en échange du paiement d’émoluments (pour frais de traitement de l’article) ». À coup sûr un signe de progrés, mais un progrès limité puisque cantonné à Max Planck qui devait de plus encore payer une note considérable (les conditions financières n’ont pas été divulguées). Pour les autres institutions cela demeurait verrouillé. »

via Le long chemin du Libre Accès au Savoir à l’Université – Framablog.

A propos docnews

Documentaliste, chef de projet, manager de l'information, curieux d'informatique documentaire
Cet article a été publié dans Contenus, Editeurs scientifiques, Edition open access, Open Access. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s