Google sur le futur de la recherche sur internet

Compte-rendu d’un exposé d’Amit Singhal, Monsieur algorithme chez Google. Morceaux choisis:

« Googles goal is to make all information universally available, and where data isnt just hanging out on the web looking suave, Amit said Google will create it. Thats why we have Google Maps, Google Earth and even Google Books. »

Voici les orientations à venir:

1. Search beyond text : recherche d’image par les couleurs, les formes, à l’aide d’algorithmes d’informatique de l’image (computer vision).

2. Search beyond language : Google polyglotte, lorsqu’il est capable de distinguer les résultats d’une langue ou d’une autre (mon commentaire : il est encore loin d’atteindre la perfection des moteurs russes comme Yandex).

3. Search that knows me : à condition d’avoir un compte Google (ah bon? vous n’en n’avez pas), les resultats de recherche s’enrichiront de ce que vos contacts ont en dire ou en penser (c’est dans leurs favoris, ils l’ont taggé ou non, etc.)

4. Search the present moment : abolir le temps entre le moment où Google repère, enregistre et indexe et le moment où on peut retrouver l’info dans Google. Fonctionnalité mise en place en décembre 2010.

5. Search that understands meaning : détermine automatiquement le sens d’un mot d’après son contexte (les mots qui l’entourent), afin de fournir des résultats plus pertinents.

6. Searching without searches. Ce ne serait pas dans le feuille de route de Google (mais on dirait que « ce n’est pas loin derrière les montagnes » – expression russe). Exemple : vous voulez acheter une batte de cricket et vous n’avez qu’une heure de libre demain entre deux réunion. Votre téléphone sait que l’achat d’une batte est dans votre « todo list » (liste de choses à faire), il connaît aussi vos disponibilités grâce à l’agenda, il sait dans quel quartier vous serez demain, il ne lui est pas difficile ensuite de trouver un magasin ouvert au bon moment et de vous proposer d’ajouter cette course à votre agenda, sans que vous ayez eu à chercher quoi que ce soit.

Ce dernier exemple effraie les gens de Engadget qui craignent une ultra-dépendance à la technologie : aujourd’hui, déjà, on ne connait pas le numéro de téléphone de ses amis alors qu’on communique avec eux tout le temps, on n’a pas besoin de connaître l’orthographe car il est automatiquement corrigé, alors non, que notre téléphone nous fixe des rendez-vous tout seul, non, c’est trop! Comme dirait Michel Serre, puisque l’ordinateur devient notre mémoire, ce qu’il nous reste à faire, c’est d’être intelligents!

via Googles Amit Singhal tells us about the dreams search engines are made of — Engadget.

Ce qu’on trouve ici sur une rumeur de projet « Google me » va plutôt dans le sens d’une « recherche sans chercher » : http://www.quora.com/Is-Google-Me-a-fake-rumor-a-misleading-evolutionary-product-update-or-really-a-new-social-network-from-Google

A propos docnews

Documentaliste, chef de projet, manager de l'information, curieux d'informatique documentaire
Cet article a été publié dans Moteurs, Catalogues, catalogage, Usages des réseaux sociaux. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s