Nos frontières politiques éclairées par nos échanges téléphoniques

Royal Arms of England (1198 - 1340)

Image via Wikipedia

Ce billet montre l’analyse des échanges de télécommunication en Grande Bretagne et qui permet de corréler ces échanges avec la division administrative du territoire.

L’auteur suggère que la même étude soit menée en France. Il ignore sans doute qu’au moment du redécoupage des régions françaises dans les années 50, Serge Antoine, responsable de ce dossier avait utilisé les données des échanges téléphoniques pour résoudre quelques interrogations sur l’appartenance de certaines villes à l’une ou l’autre des régions.

Extraits d’un article de l’Express (Les dessous de l’actuelle carte des régions, 25 février 2009), avec les réponses de Serge Antoine sur le découpage des régions:

« Spontanément, les ministères regroupaient les Basses-Pyrénées (actuelles Pyrénées-Atlantiques), les Landes, le Lot-et-Garonne et la Gironde. Le cas de la Dordogne était plus difficile. Mais le trafic téléphonique montrait que Périgueux communiquait surtout avec Bordeaux.

[…]

Le cas des Hautes-Alpes était, lui aussi, compliqué. Fallait-il rattacher ce département à Lyon ou à Marseille? L’étude du trafic téléphonique, les découpages administratifs, l’observation des déplacements des habitants m’ont conduit à opter pour Marseille. »

Nos frontières politiques éclairées par nos échanges « InternetActu.net.

A propos docnews

Documentaliste, chef de projet, manager de l'information, curieux d'informatique documentaire
Cet article a été publié dans Moteurs, Catalogues, catalogage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s