Un serveur SPARQL pour le Sudoc

L’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur a une version RDF des données du Sudoc (LA base de signalement des bibliothèques universitaires et de nombreux autres organismes), poursuivant ainsi fidèlement sa tradition d’ouverture de ses données.

Le statut juridique des données n’étant pas encore tranché, une partie des données ainsi transformées a été exportée sur Sindice, un moteur sémantique qui propose d’interroger en SPARQL (mode d’interrogation encore très abscons pour le commun des mortels) ce qui offrirait des possibilités extraordinaires d’interrogation, mais

les bases de données RDF de cette taille n’ont pas les performances des bases de données relationnelles et encore moins des moteurs de recherche comme Solr.

L’auteur affirme néanmoins que

Mais la souplesse et la puissance de SPARQL sont addictifs

A tester, donc.

Un serveur SPARQL pour le Sudoc

Source:Le Nectar du Bouillon des Bibliobsédés

 

A propos docnews

Documentaliste, chef de projet, manager de l'information, curieux d'informatique documentaire
Cet article a été publié dans Contenus, FRBR, RDFa, Ontologie, FOAF, OWL, ..., Web 3.0, Web des données. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s